Page 1 sur 1

disque du mois rock and folk .....

Posté : 14 mai 2004 15:45
par debaser
vous avez deviné?


Désarmant

Joie Dans Les Gazettes, donc. Le guitariste à lunettes viré avec fracas de Blur publie un cinquième disque solo dont on n’attendait pas tant après avoir écouté les quatre précédents. Ici, en plus de surpasser ses premiers brouillons solitaires, Coxon se démarque complètement des récentes tentatives expérimentales de son ancienne escadre. Sans son guitariste, Blur a viré expérimental, world music, électronique, mature, crédible, artiste, de manière plutôt convaincante d’ailleurs. Il est totalement louable de pondre une musique riche d’influences afro-beat ou d’être le seul groupe à oser aboyer sur le gouvernement Bush en plein festival de Coachella. Pour sûr, Damon Albarn fait cela mieux que Bob Geldof. Sauf qu’on ne se marre plus tellement. Alcoolo repenti, père d’une petite fille, Londonien indécrottable, Graham Coxon reste de son côté un authentique nerd fan de rock. A n’en pas douter, l’homme écoute toujours chez lui ses vieux Pavement et trouve encore un plaisir fou à bricoler sur son 4-pistes, à cassettes si ça se trouve. Les quatre galettes solo évoquée plus haut, Coxon les a réalisées ainsi, sans producteur ni rigueur. S’il fut productif, l’homme n’était pas à son meilleur entre 1998 et 2002. Ce coup-ci, Stephen Street qui a mis en boîte tous les bons disques de Blur, a été rappelé. On dit l’homme tatillon, aimant faire bosser ses artistes au carré. Pour le coup, la formule convient parfaitement au guitariste. Qu’entend-on ici ? Une basse et une batterie mates, basiques. Des rythmes simples martelés sur la charley, quelques roulements garage. Graham a tout joué. Son idéal guitaristique ? La rythmique sans esbroufe d’un côté, le solo bien saturé de l’autre. Bêtement, ce n’est qu’au bout du onzième album auquel il participe que Coxon obtient enfin le son qu’il aime. Cette esthétique garage/ indé sautillante, pré-ordinateur, très populaire en 1993, mais qui n’intéresse plus grand monde ces jours-ci, à part peut-être Kim Deal. En général, même s’ils portent des Converse pourries, les chanteurs ne peuvent s’empêcher d’être de petits coqs frimeurs dès lors qu’ils ont des cordes vocales un peu souples. Coxon est tout sauf un chanteur. Sa non-voix fait qu’on le rapprochera davantage d’un Kevin Ayers ou d’un Stephen Malkmus. Des garçons limités mais qui savent émouvoir. Entendre le Cox s’essouffler en queue de refrain sur une autoroute mélodique comme “Hopeless Friend” est quelque chose de désarmant. On s’enthousiasme, parce que Graham a accouché d’une poignée de pépites pop sauvages et adolescentes, architecturées à l’école Beatles. En fait, le vrai début du disque se trouve en plage 4 avec “Bittersweet Bundle Of Misery”, qui est une déclinaison moins sucrée du “Coffee & TV” de Blur. Les rockers rappliqueront sur le nerveux single “Freakin’ Out”. Auquel on peut pourtant préférer l’éminemment power pop “Don’t Be A Stranger” qui contient ce refrain pernicieux : “Light yourself a cigarette, fix yourself a drink/ Don’t be a stranger, don’t be a stranger”. Le temps de passages comme ceux-là, Coxon se révèle conteur désabusé et génial, loser légèrement inadapté. Un Jonathan Richman cockney, pratiquement. Preuve ultime de son talent, il parvient à placer en bout de piste une ballade poignante sur son grand-père ancien soldat. Hormis Ray Davies, qui pouvait aborder un sujet aussi peu cool et s’en sortir ainsi ? La grande élégance, en somme.

Basile Farkas
****

(en plus ya les pixies en couv' :wink: )

Posté : 14 mai 2004 15:57
par fab
Ca fait un bail que j'ai pas acheté R&F...je pense faire l'effort ce mois-ci.

Posté : 14 mai 2004 16:44
par bruno
et ben dis dc :shock:

disque du mois...pq pas apres tout...m'en vais l'acheter tiens ce r&f... :wink:

Posté : 14 mai 2004 20:37
par Nico
y'a aussi un article sur sonic youth soit 3 bonnes raisons de l'acheter :mrgreen:

Posté : 14 mai 2004 21:12
par Morgan
.........je vais l acheter......lol

Posté : 15 mai 2004 19:15
par bruno
un chouette numero dites dc...r&f restera tjrs mon magazine rock de chevet...

l'interview de graham est assez sympa...mais une page ca reste bien cours qd meme...

enfin graham c pas cette pipelette de damon qui parle parfois pour rien dire...

Posté : 19 mai 2004 12:41
par bugman13
...Eh ben! Ils ont bien viré leur cutie à R&F...Charmante surprise.

Posté : 22 juillet 2004 19:40
par Armand Harrison
bruno a écrit :m'en vais l'acheter tiens ce r&f... :wink:


Moi vais acheter le coxon... :D